https://vimeo.com/313008575

Le processus dit du "candidat tête de liste", inauguré lors des élections européennes de 2014, permet aux citoyens de l’Union d’avoir leur mot à dire dans le choix du Président de la Commission européenne.

 

C’est sur la base du résultat des élections européennes que l’un des candidats têtes de liste sera élu Président de la Commission européenne par le Parlement européen. C’est-à-dire que les chefs d’État ou de gouvernement, lorsqu’ils proposeront officiellement leur choix au Parlement, tiendront compte des résultats des élections européennes.

Ce système a été utilisé pour la première fois en 2014, année qui a vu l’élection de Jean-Claude Juncker, tête de liste du PPE (parti populaire européen), à la présidence de la Commission. En amont des élections de 2014, cinq partis politiques européens avaient désigné leur tête de liste.

Les candidats têtes de liste pour les élections de 2019

Les partis politiques européens désignent leurs candidats têtes de liste lors de congrès à l’automne et l'hiver 2018. Ces candidats auront l’occasion de présenter leur programme politique et de débattre sur l’avenir de l’Europe au cours de débats en direct qui seront organisés pendant la campagne électorale en 2019.

Un parti politique européen est un parti politique actif au niveau européen et qui se compose de partis nationaux disposant de parlementaires élus dans au moins un quart des États membres. Par ailleurs, de nouvelles règles de financement des partis politiques européens et fondations politiques européennes ont été adoptées en avril 2018.

Parti populaire européen (PPE)

Le Parti populaire européen (PPE) a élu Manfred Weber (CDU, Allemagne) comme candidat tête de liste pour les élections européennes le 8 novembre 2018 lors du congrès du parti à Helsinki.

Manfred Weber, 46 ans, a débuté sa carrière politique au parlement régional (Bayerischer Landtag) en 2002 et a été élu au Parlement européen en 2004. Depuis 2014, il est président du groupe PPE. Le candidat est titulaire d'un diplôme d'ingénierie physique de l'université des sciences appliquées de Munich.

@ManfredWeber

Parti socialiste européen (PSE)

Le candidat tête de liste du parti socialiste européen, Frans Timmermans, 57 ans, a été formellement désigné lors du congrès du parti à Lisbonne les 7 et 8 décembre.

Frans Timmermans (PvdA, Pays-Bas) est l'actuel premier vice-président de la Commission européenne. Il a tout d'abord été élu à la seconde chambre du parlement néerlandais en 1998. De 2007 à 2010, il a été secrétaire d'Etat aux affaires européennes, et de 2012 à 2014 ministre des affaires étrangères dans le gouvernement de Mark Rutte. Frans Timmermans est titulaire d'un diplôme de langue et littérature françaises de l'université Radboud.

@timmermansEU

Alliance des conservateurs et réformistes européens (ECR)

Jan Zahradil (parti civique démocratique, République tchèque) a été désigné candidat tête de liste pour son parti le 14 novembre.

Agé de 55 ans, M. Zahradil est eurodéputé. Il est également président du l'alliance européenne des conservateurs et réformistes. Avant le début de sa carrière d'eurodéputé en 2004, il était membre de la chambre des députés de République tchèque. M. Zahradil est chercheur et titulaire d'un diplôme d'ingénieur de l'université de Prague.

@zahradilJan

Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ADLE)

Lors de son congrès à Madrid, le parti de l'alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ADLE) a annoncé son projet de désigner une équipe de dirigeants libéraux plutôt qu'un seul candidat tête de liste pour la campagne des élections européennes. Le président du parti ADLE a été chargé de suggérer une équipe d'au maximum neuf personnes qui sera approuvée lors d'un congrès électoral à Berlin début 2019

Parti vert européen

Ska Keller (37) et Bas Eickhout (42) sont les deux candidats têtes de liste nominés par le Parti vert européen pour les élections européennes lors du congrès de Berlin les 23-25 novembre.

Ska Keller (Bündnis 90/Die Grünen, Allemagne) est titulaire d'un diplôme en études islamiques, turques et juives de l'université libre de Berlin et de de la Sabanci Üniversitesi d'Istanbul. Elue au Parlement européen pour la première fois en 2009, elle a été désignée candidate tête de liste pour le parti vert européen pour les élections européennes de 2014. Ska Keller est co-présidente du groupe des Verts au Parlement européen.

@SkaKeller

Bas Eickhout (GroenLinks, Pays-BAs) a étudié la chimie et les sciences environnementales à l'université Radboud de Nijmegen. Il est ensuite devenu chercheur à l'Agence d'évaluation environnementale des Pays-Bas. Il est député au Parlement européen depuis 2009.

@BasEickhout

De nouvelles mises à jour sur les autres partis politiques suivront.

Soutien croissant à l'UE et au processus des candidats têtes de liste


Des études récentes (novembre 2018) démontrent que 67% des répondants pensent que cette procédure représente un progrès pour la démocratie au sein de l'UE (contre 61% en avril 2018) et qu'elle rend la procédure d'élection du Président de la Commission européenne plus transparente (63%).

Le Parlement se tient prêt à rejeter tout candidat à la présidence de la Commission qui n’aurait pas été désigné tête de liste par son parti

Dans une résolution adoptée en février 2018, le Parlement a affirmé qu’il se tenait prêt à rejeter tout candidat à la présidence de la Commission qui n’aurait pas été désigné tête de liste en amont des élections européennes de 2019. Il a ajouté que les membres de la Commission en exercice pouvaient se porter candidats têtes de liste avant les élections sans avoir à prendre un congé sans solde, mais à condition de ne pas utiliser les ressources humaines ou matérielles de la Commission pour des activités liées à la campagne électorale.

Un processus plus transparent et plus démocratique

La Commission européenne a elle aussi recommandé que le processus des candidats têtes de liste soit "poursuivi et amélioré, dans l’optique des élections de 2019 au Parlement européen". Elle a ajouté que "les partis politiques nationaux et européens devraient annoncer, [...] d’ici la fin de 2018, le nom du candidat à la fonction de Président de la Commission européenne qu’ils soutiennent et rendre public, idéalement d’ici le début de 2019, le programme de ce candidat".

 

back to top